L'hibernation se définit comme un état de torpeur et d'insensibilité dû à un abaissement de la température corporelle pendant la saison hivernale.

C'est un processus indispensable dans la vie des tortues Hermann.

L'hibernation fait partie du cycle naturel de la vie de ces tortues de terre.

 

Avant d'entamer la partie HIBERNATION, il est indispensable de parler de:

 

                                                            La PRE-HIBERNATION

 

Durant cette période, les prises de nourriture diminuent sensiblement et la tortue finira même par ne plus s'alimenter afin que son tube digestif soit au final complétement vide.

C'est très important que celui-ci soit vraiment vide étant donné que l'activité digestive est à l'arrêt durant l'hibernation et des restes de nourriture pourraient provoquer des moisissures et ce serait mortel pour la tortue.

En revanche, il est important de lui laisser de l'eau en grande quantité afin qu'elle puisse boire.

 

Il est impératif de vérifier, de s'assurer que la tortue ne présente aucune pathologie (Ecoulement nasal, blessure, inflammation des yeux...) et possède un poids-taille correct avant son hibernation.

Si vous constatez de telles pathologies, il est préférable de retarder ou d'annuler la mise en hibernation.

Gardez la tortue au chaud tout l'hiver dans un terrarium bien aménagé, afin de pouvoir être alimentée et/ou soignée.

 

L'HIBERNATION

 

L'hibernation est une stratégie d'économie de l'énergie chez la tortue.

Les signaux naturels incitant la tortue à s'y préparer sont:

 

  • La diminution de l'ensoleillement
  • La diminution de la chaleur
  • La diminution de la nourriture
  • L'augmentation de la pluviosité

 

L'hibernation débute généralement d'octobre/novembre à mars/avril, en fonction des régions et du climat.

Le rôle de la température est très important pour l'hibernation.

 

En effet, une température trop froide risque de tuer la tortue et si celle-ci est trop chaude, la tortue n'hibernera pas convenablement.

 

La température idéale pour une bonne hibernation se situe entre 4° et 8°.

 

Si la température monte au-dessus de 10°, la tortue risque de se réveiller et aura tendance à devenir active et consommera très rapidement ses réserves énergétiques pour finir par mourir d'inanition ou bien de se réveiller dans un état d'épuisement grave.

 

Si la température avoisine les 0° et en dessous, la tortue sera en situation de grand danger de mort.

Ces températures sont potentiellement dangereuses et en dessous de 0°, certains tissus de l'animal peuvent geler et donc mourir ou subir de graves lésions oculaires ou cérébrales irréversibles.

Il est donc nécessaire de s'assurer que la température du lieu d'hibernation de la tortue soit comprise dans la fourchette de 4° à 8°.

 

A cette température, la tortue s'endormira profondément et la consommation de ses réserves corporelles sera minimale et la tortue ne risquera pas de geler.

 

La tortue est un animal à sang froid (ectotherme) qui doit s'adapter à la température ambiante pour assurer un bon métabolisme et une activité optimale.

 

Dans notre région, un caisson d'hibernation ou leur cabane se trouvant dans leur parc, bien à l'abri du vent et d'une éventuelle inondation, suffisent.

 

Son habitat d'hibernation sera rempli, avec de la terre (au choix: terre de jardin, vrais terre de Bruyère...), du foin (attention à ce qu'il ne prenne pas l'humidité), de la paille, des feuilles séchées (chêne, châtaigner, noyer par exemple).

 

Il y a plusieurs façons de faire hiberner votre tortue:

 

  • en "Extérieur", la plus naturelle
  • en "Intérieur"

 

 

 

Hibernation en "extérieur"

 

 

Il faut pour cela que vous ayez un enclos suffisamment grand pour préparer une "fosse" d'hibernation.

Après avoir trouvé l'endroit le plus approprié pour l'hibernation, creuser un trou d'environ 50 cm de profondeur.

 

Garnissez les parois et le fond du trou d'un grillage mailles fines et solides afin d'empêcher d'éventuels rongeurs de pénétrer dans celui-ci.

 

Le trou et le grillage en place, mélangez de la terre de jardin avec de la terre de bruyère (la vrai terre de bruyère) et remplissez le trou avec.

 

Après vérification que la tortue se soit bien enterrée (fin novembre par exemple), recouvrez sa zone d'hibernation avec des feuilles mortes séchées de noyer, de chêne ou de chataîgner par exemple.

Ces feuilles constitueront un isolant supplémentaire et permettront de garder un taux d'humidité suffisant.  

 

Mettez un abri au-dessus de la zone d'hibernation afin de protéger de la pluie trop intense et du vent froid.

Cet abri devra être découvert plusieurs fois durant l'hiver lorsqu'il pleut par exemple (si température comprise entre 4 et 8°).

 

Pour l'enclos d'hibernation, faire en sorte que la tortue, si elle se réveille, ne puisse sortir et soit livrée à elle-même en plein hiver. 

 

 

 

Hibernation en "intérieur"

 

 

Pour ce mode d'hibernation, il vous faudra une caisse que vous remplirez à moitié de terre de votre jardin  (ou terreau non traité). Il faut que la tortue puisse s'y enterrer complétement.

 

Recouvrez en complétant avec de la paille et des feuilles de noyer par exemple (répulsif contre les rongeurs). Les feuilles permettent aussi de conserver l'humidité du substrat.

 

Mettre une soucoupe d'eau dans la caisse afin que si la tortue se réveille, puisse trouver de quoi boire. Cela permet aussi au maintien du taux d'hygrométrie. 

 

Fermez la caisse avec un fin grillage ou une grille empêchant ainsi l'accès des prédateurs tout en laissant respirer le substrat ou se trouve la tortue.

 

Mettre la caisse dans un local ( sous-sol, garage, cave,...) où la température sera comprise entre 4° et 8° pendant tout l'hiver.

 

L'hygrométrie devra être comprise entre 60 et 70%.

 

Placez un thermomètre et un hygromètre entre la terre et la paille afin de s'assurer que les paramètres soient respectées. 

 

Contrôlez régulièrement que tout se passe bien.

 

Fin mars, début avril, si les températures sont remontées (plus de 15° par exemple) et que les gelées sont pour ainsi dire inexistantes, sortez la tortue délicatement de sa boite et mettez la dans son abri extérieur rempli de paille.

 

Assurez-vous par la suite que si celle-ci sort bien de son abri et qu'elle y retourne aussi le soir.

 

Les températures sont encore parfois assez basses, voir quelques gelées matinales.

Le soir sous la paille c'est nettement plus chaud que de rester dehors.